Projet personnel : leur enfance

Il était une fois une histoire, de celles qui s’écrivent sans s’en apercevoir, de celles sur lesquelles on ne trébuche pas. Pour l’instant, tout est léger, même ludique. La vivacité de leurs gestes enfantins, ces instants ordinaires où le sourire affleure, leurs infimes mouvements naturels sont là pour nous évoquer quelque chose de l’enfance. Parce qu’ils sont là, tout autour de moi et que rien ne s’arrête, on tente de construire une histoire, entre moi et eux. Entre la mémoire de ma propre enfance et la leur, un cercle existe où la vie se répète et les rôles changent. Un jeu se perpétue. Une nouveau jeu avec de nouvelles règles s’écrit. Ce jeu entre eux, celui qui m’échappe, ce jeu de regards, de rires, de bagarres lorsqu’ils se chamaillent. Leur relation se construit devant nous. Reste cette histoire construite sur nos instantanés photographiques.